Les origines des cannoli siciliens, entre sacré et blasphème

Le jeudi 17 mars 2016

Les cannoli siciliens sont une des spécialités de la pâtisserie italienne les mieux connues au monde. Quelles sont les origines de ce dessert ? Nous vous les révélons dans ce blogue, tout en vous conseillant un bon vin à boire avec vos cannoli.

On vous présente les cannoli

Le cannolo est composé d’une croûte en forme de coquille de pâte frite, remplie d’une farce sucrée et crémeuse généralement à base de ricotta de brebis. On y ajoute des fruits confits ou des pépites de chocolat, et on finit en les saupoudrant de sucre en poudre. Quel délice!

Le cannolo prend son nom de « canna », qui signifie « roseau » en italien. En fait, dans le passé on obtenait la forme tubulaire des cannoli en roulant la pâte sur les roseaux des rivières. Selon les légendes, cette forme caractéristique signifierait fertilité, force génératrice et l’éloignement des mauvaises influences.

Qui a inventé le cannoli : des concubines ou des religieuses ?

Selon une légende, les cannoli seraient originaires de “Kalt El Nissa” (en arabe « Château des Femmes »), la ville moderne de Caltenissetta, où les émirs sarrasins avaient leurs harems pendant la domination arabe en Sicile.

On raconte que les concubines de l’émir, pour passer le temps, se dédieraient à la préparation de pâtisseries, y compris les cannoli.

Selon une autre source, les cannoli auraient  été préparés  pour la première fois dans un couvent près de Caltanissetta. C’est là, à occasion du Carnaval, que les sœurs auraient inventé une pâtisserie de forme tubulaire farcie de crème de ricotta, pépites de chocolat et amandes émincées.

Le Zibibbo de Carlo Pellegrino est un accord parfait

L’accord vinicole idéal pour les cannoli est certainement le Zibibbo. Nous conseillons en particulier le NES Passito di Pantelleria DOP de Carlo Pellegrino : de couleur jaune doré avec des nuances ambrées, un parfum intense et persistant, avec des notes de figues séchées, abricots et miel.

L’harmonie créée par les fruits confits des cannoli et les notes de raisins secs du Zibibbo sont renforcées même par l’étymologie du mot « zibibbo », qui dérive du mot arabe pour « raisins secs ».

Autant le cannolo que le NES Passito di Pantelleria DOP ont une grande structure. Ni l’un ni l’autre prédomine dans la dégustation et l’équilibre entre les deux donne un goût très agréable. Pour en savoir plus, visitez le vignoble de Carlo Pellegrino!

Visiter le vignoble

 



 

Aimez-vous cette nouvelle?

 


Commentaires

Il n'y a aucun commentaire


Retour à la liste de blogue

Ajouter un commentaire